Energie


L'exposition de la population française aux rayonnements ionisants


L'IRSN vient de sortir un bilan de l'exposition de la population générale (après des bilans plus spécialisés pour les travailleurs du nucléaire et les patients en radiothérapie).

Irradiation    - naturelle: origine cosmique ou tellurique, radon mais aussi via l'eau et l'alimentation

                     - artificielle: retombées essais nucléaires anciens, catastrophes de Tchernobyl et Fukushima, sites nucléaires actifs en France, irradiation médicale (examens et thérapie).

L'occasion de faire le point, de constater la variabilité des expositions individuelles, qui dépendent de la géographie et du mode de vie. Une manière aussi de remettre en perspective certaines idées toutes faites: la part du "nucléaire" (INB, retombées d'essais et des catastrophes) est de moins de 1% du total, par exemple. Ou de constater l'importance du radon... et des scanners. Plus de petites surprises (alimentation, en particulier produits de la mer).

Dossier clé en main >

Fukushima + 5 : et si ca arrivait en France ?


Forces d'intervention rapides, appoints ultimes en eau et en électricité, centres de crises, bâtiments "bunkerisés"... Cinq ans après l'accident nucléaire nippon, focus sur l'avancement du "chantier post-Fukushima" déployé en France.

Et si un accident type Fukushima survenait dans l'Hexagone ? Que se passerait-il très concrètement sur le terrain ? Quels dispositifs ont été mis en place depuis l'accident nippon? Sont-ils suffisants? Comment se déploieraient les forces d'intervention rapides récemment créées? En combien de temps? Groupes électrogènes de secours, systèmes de pompage dans les nappes phréatiques pour refroidir les réacteurs en cas de fusion du cœur , centres de crise transformés en véritables bunkers... : plongée au cœur du plan de bataille français post Fukushima.

Dossier clé en main >

La France se lance dans la production d’hydrogène


L’économie de l’hydrogène suppose une multiplication des moyens de production de ce nouveau vecteur énergétique. Etat de l’art de cette filière industrielle française émergente.

Grâce à des piles à combustible, on peut utiliser l’hydrogène sous forme d’électricité ou de chaleur, dans des applications stationnaires ou mobiles. C’est une alternative prometteuse aux carburants fossiles. Un certain nombre d’entreprises françaises développent des technologies pour produire ce gaz (notamment par électrolyse de l’eau ou vaporeformage de biogaz) et de nombreux projets pilotes ou de démonstration sont en cours, à un niveau de développement plus ou moins avancé. Pour en faciliter le déploiement, l ’Ademe a récemment publié un guide qui fait le tour du sujet et des recommandations sur les risques et la sécurité de telles installations.

Dossier clé en main >

Préparons-nous à faire le plein d’hydrogène


Les véhicules à hydrogène commencent à circuler. Quels problèmes spécifiques, notamment en matière de sécurité, poseront ces véhicules d’un nouveau genre ?

L’hydrogène sera un jour un carburant routier comme un autre, en substitution des carburants fossiles, en association avec des piles à combustible pour le transformer en électricité. Il est déjà expérimenté sur des flottes locales : 150 stations-services en délivrent dans le monde pour un total de 600 véhicules. On sait depuis peu « faire le plein » d’un véhicule électrique. Qu’en est-il pour faire le plein d’hydrogène ? Pour déployer ce nouveau carburant à grande échelle en toute sécurité, l’Ademe a récemment publié un guide pour préciser les problématiques spécifiques pour utiliser l’hydrogène dans des moyens de transport.

Dossier clé en main >
Toyota ouvre son portefeuille de brevets pour généraliser la production de véhicules propres
Au salon de l’électronique grand public CES 2015, le japonais Toyota a annoncé qu'il ouvrait son portefeuille de plus de 5000 brevets liés à l'utilisation de piles à combustible à base d'hydrogène. En juin 2014, Tesla avait initié la démarche pour favoriser le développement de la voiture électrique. Ces initiatives doivent contribuer à la généralisation de véhicules propres. Lire la suite >


Technologies de la santé


Kallistem: double enjeu, médical et environnemental


La technologie développée par la start-up Kallistem embrasse deux domaines touchant à la reproduction et pour lesquels les préoccupations sont majeures: d’une part la problématique du développement de biothérapies innovantes dans le domaine de l’infertilité masculine, notamment dans les pays industrialisés où elle ne cesse d’augmenter pour atteindre aujourd’hui 20 et 30 millions d’hommes dans le monde. Par ailleurs  l’évaluation de l’innocuité des produits industriels (chimiques, cosmétiques, agrochimiques et pharmaceutiques) commercialisés sur la fonction de reproduction, rendue obligatoire par la réglementation européenne REACH entrée en vigueur le 1er juin 2007. Kallistem s’inscrit donc dans une double activité, à la fois préventive et curative.

Dossier clé en main >

De l’importance des modèles animaux


Sujet devenu polémique sur fond d’ignorance, les modèles animaux sont-ils irremplaçables ? De la drosophile à la souris en passant par le zebrafish ou le vers nématode les modèles animaux sont pléthore. Le concept même du Plan d’Investissement d’Avenir (PIA) repose sur la « transformation » de l’excellence scientifique en bénéfices pour la santé humaine, la santé publique et la valorisation économique. A commencer par plusieurs plateformes dédiées à la valorisation.

L’Equipex Phenocan, dont la vocation est de mettre à la disposition de la communauté scientifique et des industriels une plateforme originale de développement de nouveaux modèles animaux de cancers. Les objectifs sont à la fois d'augmenter la compréhension des bases biologiques du cancer, d'aborder le rôle des conditions environnementales sur son développement et de permettre de tester de nouveaux médicaments. PhenoCan permettra de remédier à deux types de goulots d'étranglement qui nuisent au développement de projets hautement compétitifs : des verrous technologiques dans l'analyse cellulaire ainsi que des verrous structurels limitant le suivi longitudinal d’animaux vivants.

Dossier clé en main >

Imagerie : quand IRM et TEP s’hybrident pour faire + que la somme des 2


La nouvelle imagerie multi-modale permettant d’allier IRM et TEP dans un même équipement promet d’ouvrir des voies innovantes dans des champs d'application variés en Neurosciences, Cardiosciences et Oncologie, au bénéfice donc d’une meilleure compréhension des fonctions cérébrales, de la physiopathologie des cancers, des dysfonctionnements cardiovasculaires ou encore des désordres nutritionnels et métaboliques.

Dossier clé en main >

Les bioprocédés: une problématique commune aux biotechnologies


Les enjeux du développement des procédés concernent tant la chimie que la santé ou l’environnement, et reposent sur la mise au point de technologies allant de l’ingénierie des micro-organismes jusqu’à la production à l’échelle industrielle.

Les biotechnologies « rouges » (santé), « blanches » (industrielles), « vertes » (agro-végétales), « jaunes » (environnement / dépollution des sols) connaissent depuis plusieurs décennies de nombreuses innovations avec le développement des outils d’ingénierie des systèmes biologiques, de la biocatalyse ou de la fermentation qui permettent aujourd’hui d’accéder à une diversité croissante de molécules d’intérêt (synthons, structures macromoléculaires complexes, principes actifs…) susceptibles d’entrer en concurrence avec des molécules obtenues par voie chimique et potentiellement porteuses de nouvelles fonctionnalités.

Un des avantages des biotechnologies est de permettre la mise en œuvre de synthèses dans des conditions plus douces ainsi que la biosynthèse de molécules inaccessibles par synthèse chimique.

Mais comment la résolution de problèmes de bioproduction dans le domaine environnemental peut-elle bénéficier à la résolution de problèmes dans le domaine médical, et vice-versa ? C’est ici la technologie (les biotechnologies) qui sont à l’interface des domaines …une réalité à la source d’économies d’échelle et de temps cerveau !

Dossier clé en main >

La révolution "métagénomique"


Incroyable biodiversité des océans, implications insoupçonnées des milliards de bactéries qui peuplent notre tube digestif dans de nombreuses maladies, antibiotiques jusqu'ici inconnus produits par les microbes du sol ....autant de découverte fascinantes permises par la métagénomique, que certains scientifiques jugent aussi cruciale que l'invention du microscope !

Une véritable révolution scientifique est en cours grâce à la "métagénomique" ou "génétique environnementale" qui consiste - pour analyser la biodiversité d'environnements très complexes comme les océans, notre tube digestif, les sols... - à analyser massivement et simultanément tout le matériel génétique qu'ils contiennent ! A la clef des découvertes incroyables sur des environnements hyper riches en biodiversité tels que :

- les océans (cf récents résultats de l’expédition Tara avec cette technique ayant fait la une)

- notre tube digestif qui compte des milliards de bactéries dont cette technique révèle étude après étude le rôle de plus en plus évident pour notre santé ou pour générer des maladies en fonction de la composition microbienne... une sorte de second génome à l'oeuvre dans notre organisme !

- les sols avec la découverte grâce à cette technique de nouveaux antibiotiques dans les bactéries du sol! ...

... un sujet passionnant qui enthousiasme les chercheurs de nombreuses disciplines et hyper dynamique...avec un angle techno génétique futuriste !

Dossier clé en main >


Technologies numériques


Un satellite pourrait ébranler la théorie d'Einstein !


Alors qu'on fête cette année les 100 ans de la célèbre théorie de Relativité générale d'Albert Einstein, des scientifiques s'apprêtent à mettre un satellite en orbite qui pourrait bien la remettre en question !

Pilier de la théorie de la Relativité générale d'Einstein, le principe d'équivalence postule que tous les corps tombent à la même vitesse dans le vide, quelle que soit leur masse ou leur composition. Jusqu'ici, aucune des expérimentations mises sur pied pour le tester n'est parvenue à le mettre en défaut. Mais vu l'enjeu, les physiciens n'ont pas dit leur dernier mot... En 2016, un satellite sera mis en orbite pour le tester avec une précision de 15 chiffres après la virgule ! S'il parvient à le mettre en défaut, les conséquences seraient énormes...

 

Dossier clé en main >

Euratalent et Know Your People à la ruche d'Hellemmes


Les deux dernières  start-ups à intégrer la pépinière d'entreprises hellemmoises sont spécialisées dans le recrutement et le traitement statistique de données clients.

Lire la suite >

Entreprises et structures de formation proposent l'insertion professionnelle par l'alternance


Plus de 2 000 visiteurs attendus au Forum de recrutement " 24 heures pour l'emploi" sur lequel environ 500 postes sont disponibles selon L4M, l'entreprise lilloise organisatrice.

Lire la suite >

"Le management visuel dans les entreprises au moyen des cartes conceptuelles..."


Pierre Mongin, écrivain, consultant-formateur à l'université Lille 1, lève le voile sur les cartes conceptuelles, un outil au centre de son dernier ouvrage "Managez avec le Concept Mapping" paru chez Dunod.

Lire la suite >

La cyber-sécurité : aujourd’hui incontournable


La sécurité 100% n’existe pas. Mais pour un coût modique il est possible de se protéger efficacement d’un grand nombre d’attaques de bas niveau. Des dispositifs et des guides de bonnes pratiques, édités par l’ANSSI, aident à adopter les bons comportements car la sécurité est avant tout une question de culture. Des premiers pas indispensables au moment où les sites industriels deviennent la proie des hackers et où la nouvelle loi de programmation militaire fait obligation aux opérateurs d’importance vitale d’assurer leur cyber-sécurité.

Lire la suite >

Technologies de l'environnement



Lire la suite >

Bientôt des robots dans nos champs ?


Des tracteurs et des engins agricoles toujours plus gros qui dégradent les sols et altèrent leur capacité à fixer du carbone pour lutter contre le réchauffement climatique. Pour en finir avec cette course au gigantisme, des scientifiques explorent des pistes révolutionnaires !

remplacer les lourdes machines agricoles actuelles par des flottes d'engins robotisés de taille moyenne évoluant sans aucun conducteur, et offrant le même rendement de chantier en combinant leurs efforts. Sous le contrôle d'un tracteur embarquant l’opérateur, ces engins robotisés dialogueraient en permanence entre eux pour se coordonner en fonction du terrain, des éventuels obstacles, etc. Par ailleurs, ce type d'engins de taille et puissance moyennes serait mieux adapté à une alimentation par pile à combustible que le secteur automobile pourrait proposer à coût abordable d'ici les prochaines décennies. De quoi encore réduire les émissions agricoles de gaz à effet de serre ! Des tests sont en cours...

Dossier clé en main >

Impact du changement climatique sur la ressource en eau


Conclusions du projet Explore 2070, lancé en 2010 par le ministère français de l'écologie. Il s'agissait d'estimer les effets du changement climatique et des évolutions socio-économiques sur les milieux aquatiques et les ressources en eau d’ici cinquante ans. Premier diagnostic à l'échelle du territoire national, Explore 2070 devait également évaluer différentes stratégies d'adaptation.

Conclusion générale : nous allons vers des tensions inévitables dans certains bassins français. Il va falloir repenser modes de répartition des usages. Il est possible d'illustrer avec le cas particulier du bassin Durance-Verdon.

Dossier clé en main >

Impact du changement climatique sur les zones côtières et les estuaires.


Les zones côtières et les estuaires accueillent les trois-quarts de l'humanité - et donc les grands ports, les villes, la pêche, l'industrie... Or ces zones tampon jouent également un rôle écologique crucial. Beaucoup d'espèces pêchées en mer (bars, soles, limandes, plies, anchois, etc.) passent en effet une partie de leur vie dans ces "nourriceries".

Les jeunes poissons y trouvent une nourriture abondante, à l'abri des prédateurs. Les estuaires sont aussi les lieux de passage obligés des poissons migrateurs amphihalins. Comment les populations aquatiques estuariennes évoluent-elles, soumises à la combinaison d'une intense pression anthropique et du changement climatique? Avec l'exemple très étudié du l'estuaire de la Gironde.

Dossier clé en main >

Des éoliennes offshore flottantes


La France teste ce type de structures, flottant sur un gros support de béton, dans le cadre du projet Oceagen, financé par l’Ademe.

Les éoliennes flottantes sont amenées à se développer en Europe et en Asie pour développer des énergies marines à distance des côtes avec un moindre impact visuel et des vents plus réguliers. La société Ideol a développé une de ces structures flottantes destinée à être ancrée avec des câbles de 500 à 1000m de long. Les tests sont en cours dans le cadre du projet Oceagen. L’installation en mer est prévue au premier semestre 2016 au large du Croisic (Loire atlantique).

Dossier clé en main >


Matériaux et procédés


L’Escape Game Recrut pour recruter autrement


Ce 24 mai, L4M fait rencontrer candidats et recruteurs à travers un jeu de team building au Get Out Lille. Les postulants aux postes de gestionnaires de clientèle et de chargés de la relation client sont présélectionnés via le site www.escapegamerecrut.fr

Lire la suite >

Bientôt des chaussures de football adaptées


Une start-up marseillaise devrait bientôt commercialiser des chaussures amortissantes adaptées à la pratique du foot. Enfin !

Les joggeurs sont tous bien chaussés pour éviter tendinites et autres blessures musculaires ou articulaire liées à la course à pied. Ce n’est pas le cas des footballeurs professionnels qui utilisent des chaussures très rudimentaires... pour courir l’équivalent d’un marathon par semaine. A la clé : lésions musculaires et ligamentaires, fractures et microfractures répétées du pied et de la jambe. A partir de modélisations du corps et de capture du mouvement, les spécialistes de biomécanique de l’Ifsttar ont développé avec une start-up des matériaux podologiques et des chaussures de sport aux propriétés dynamisantes, amortissantes et antivibratoires, brevetées. De quoi protéger les joueurs et personnaliser leurs chaussures selon leur propre style de jeu. Ces solutions, actuellement testées par des joueurs, seront aussi proposées au grand public.

Dossier clé en main >

Casques de ski : peut mieux faire


Les casques de ski sont largement perfectibles. L’Ifsttar a travaillé avec Salomon pour proposer un casque de ski digne de ce nom.

Les casques de ski protègent bien peu skieurs ou snowboardeurs car les normes ne correspondent pas à la réalité des accidents. Un doctorant de l’Ifsttar, spécialiste de biomécanique, a développé un cahier des charges adapté aux chutes et aux traumatismes les plus courants. Avec Salomon, il propose une architecture de protection et un matériau adapté.

Dossier clé en main >

Polymem, une PME française qui tire bien ses fibres du jeu


Focus sur cette PME de 35 personnes, créée en 97, fabricant de membranes pour le traitement de l’eau (plus de 250 installations dans le monde, leader notamment du traitement des eaux des plateformes pétrolières).

La société est issue des travaux d’un laboratoire toulousain qui a inventé la technologie des fibres creuses dans les années 80, aujourd'hui utilisée dans le monde entier pour la production d’eau potable, le traitement des eaux usées, le dessalement. Polymem produit et commercialise ses fibres principalement à l’export, et depuis 3 ans sur le marché français depuis qu’elles sont agrées pour le traitement de l’eau potable. La PME participe à beaucoup de projets de R&D comme le projet Neophil avec Veolia et Arkema pour développer une nouvelle génération de membranes à fibres creuses nanoporeuses pour réutiliser les eaux usées urbaines.

Dossier clé en main >

Une solution originale pour recycler des effluents industriels


Innoveox inaugurera sous peu sa première usine à La Réunion pour traiter des effluents dangereux et recycler des matières pharmaceutiques grâce à une technologie originale d’oxydation hydrothermale en milieu supercritique.

La startup, essaimée du CNRS a mis au point un procédé inédit pour traiter les effluents industriels toxiques ou dangereux : l’oxydation hydrothermale en milieu supercritique qui permet de recycler l’eau et de produire de l’énergie. 1 tonne de déchets liquides est transformé en 1 m3 d'eau propre et 1 MWh d'énergie. Innoveox multiplie les contrats industriels. Elle inaugurera sous peu sa première usine à La Réunion, et a signé 2 autres contrats. Plusieurs autres sont en négociation. C’est la seule société française à développer ce procédé pour les industries et la seule au monde à proposer un procédé capable de produire de l'énergie.

Dossier clé en main >

La BPI France finance l'innovation en e-santé en région


Le montant total des financements a atteint 1,5 millions d'euros  bénéficiant à une dizaine de projets sur la période 2014-2015.

Lire la suite >

U Exist et Loveiswall, deux nouvelles marques à la ruche de Tourcoing


La marque de personnalisation de prothèses (U Exist) et la marque tableaux design pour de la décoration murale (Loveiswall) portent à une trentaine le nombre d’entreprises à la pépinière tourquennoise.

Lire la suite >
Deux procédés innovants pour le recyclage des terres rares
Les terres rares, un groupe de métaux appelées métaux stratégiques, permettent de produire des aimants permanents, des lasers de divers types et sont fondamentaux dans les technologies de pointe pour la fabrication de produits électroniques ou d’infrastructures d’énergie renouvelable. Le quasi-monopole de leur production par la Chine et la pollution liée à leur extraction rendent plus que jamais indispensable le développement de nouvelles méthodes de recyclage durables à partir de déchets, dans le cadre de la transition énergétique.Lire la suite >
Les diatomées pourraient être un bon bioindicateur de la pollution d’effluents autour des mines d’uranium
Dans le contexte de la surveillance de l’environnement autour des installations nucléaires, et conformément à la Directive-cadre sur l’eau, l’IRSN développe des mesures biologiques pour évaluer l’état écologique des écosystèmes aquatiques autour des anciennes mines d’uranium. Des microalgues, les diatomées, semblent être de bons indicateurs écologiques de ce type de contamination.Lire la suite >
Accord stratégique entre INNOVEOX et le CNRS : transfert de technologie et entrée au capital de FIST SA, filiale du CNRS
INNOVEOX, fournisseur de services pour le traitement et la valorisation des déchets industriels dangereux, a signé avec le CNRS un accord technologique et capitalistique majeur. Il prévoit le transfert par le CNRS de deux familles de brevets fondateurs1 protégeant la technologie révolutionnaire d'INNOVEOX, et l'entrée de sa filiale FIST SA au capital de la société à hauteur de 3%.Lire la suite >